Choisir son Vélo électrique par Denis

Le moteur électrique est une assistance qui va venir s’ajouter au vélo, comme de la force qui serait ajouté à votre pédalage.

De la même manière que vous, le moteur sera plus performant avec un bon vélo c’est à dire qu’il sera plus réactif et aura une consommation moindre. Un bon vélo est donc un élément clé dans votre choix.

choisir-son-velo-electrique

Quel type de vélo électrique pour quel usage ?
Voilà une bonne question !

Selon la région, le dénivelé et l’utilisation nous ne choisissons pas le vélo de la même façon.

Ville Pliant Polyvalent Sport VTT

 Vélo électrique de ville « relax »

Le vélo électrique de ville est un vélo en principe très droit qui vous permet d’avoir une position confortable. Cette position vous permet de pivoter facilement pour une meilleure visibilité et une bonne respiration. Il est utilisé dans les transports quotidiens pour aller travailler, faire ses courses ou déposer ses enfants. C’est un vélo privilégiant le confort, très équipé, permettant de changer régulièrement de vitesses à l’arrêt. Ayant souvent une assistance forte et non proportionnel. Pour plus de précisions, nous vous conseillons de lire notre article : Choisir son vélo électrique de ville et n’hésitez pas à découvrir notre sélection des meilleurs vélos électriques de ville !

 Vélo électrique de ville « speed »

C’est une autre tendance, particulièrement appréciée chez Véloactif. Ce sont des vélos légers et rapides. Leurs utilités sont : des reprises très rapides pour arriver très vite à 25 km/h après les feux et emprunter toutes les côtes. Équipés de moteurs au pédalier ou à l’arrière, avec des capteurs de force pour un parfait dosage, ce vélo a converti plus d’un féru du fixie. Sidéré par la puissance apporté par les moteurs, après les postiers ce sont les coursiers qui font le pas vers l’électronique.

Vélo polyvalent ou VTC électriques

Le vélo « polyvalent » est un terme large et plusieurs définitions contradictoires peuvent être trouvées. Parfois défini comme un vélo hybride, une sorte de transition entre le VTT et le vélo de course, nous considérons un vélo comme polyvalent lorsqu’il se prête à tout usage. Un bon vélo urbain avec des capacités d’excursions, que l’on peut utiliser en vacances, dans les chemins et même pourquoi pas en montagne. Ces vélos ne sont pas très lourds et possèdent des dérailleurs de 7 ou 8 vitesses, pour vous permettre une bonne démultiplication. Le Nexus , qui permet le changement de vitesse à l’arrêt, n’est plus indispensable. Un triple plateau, offrant d’un coup 27 vitesses, est même envisageable dans des régions vallonnées ou de montagnes. Des vélos comme le Néo-Street et Néo-City sont très appréciés. Une fourche à suspension légère de 60 ou 80 mm sont fréquemment utilisées. On trouve des moteurs arrières qui donnent grâce à la propulsion, une bonne stabilité quelque soit le terrain. Retrouver toute notre gamme de vélos électriques polyvalents et VTC électriques.

VTT électrique

Le VTT à 10km/h ou 14km/h pour les champions, amène cette discipline loin du sport mécanique. Plus efficace et moins dangereux que le dopage, ces bolides ferons monter en flèche votre vitesse moyenne et votre adrénaline. Le physicien Ampère a montré sa suprématie sur le docteur Mabuse ! Ces vélos sont destinés aux sportifs en manque de sensations sur VTTs traditionnels. Port du casque et de gants obligatoire. Vous pourrez vous renseigner plus en détail dans l’article : Comment choisir son VTT électrique et n’hésitez pas à découvrir notre sélection de VTT électriques !

Les capteurs

 2 capteurs :

Capteur de fréquence de pédalage aussi appelé capteur de rotation, il mesure les rotations. Au premier quart de tour de pédalage, le moteur se met en route. Un disque aimanté placé sur le pédalier communiquera au capteur la vitesse à laquelle vous pédalez. Par contre il est aveugle sur la pression exercé sur les pédales. De plus il y a un retard au démarrage, ils produisent des vélos qui avance par à-coup.

Capteur de couple: Inversement, le capteur de couple (torque), ou de force, est incapable de communiquer la vitesse de rotation des pédales mais connaît les contraintes que vous exercez sur les pédales. Il démarre immédiatement. Le capteur envoi ensuite les demandes d’appel d’énergie au contrôleur pour qu’il puisse y avoir une assistance bien dosée.

 Comportement des capteurs

Avec un capteur à fréquence de pédalage, on appelle plus de puissance en pédalant vite . Une petite vitesse sur le dérailleur vous obligera à pédaler plus vite et demandera plus d’assistance.

Sur un capteur de couple, si vous moulinez vous demandez peu de puissance. Il faudra avec un capteur de couple privilégier des braquets plutôt lourds (une vitesse sur le dérailleur plus haute) pour monter en puissance.

Certaines motorisations centrales comme Bosch sont équipés de 2 capteurs et ont donc une assistance plus précise.

 

Les Moteurs

 Il existe trois types de moteurs :

Avant : il permet d’avoir des vélos à bon rapport qualité/prix. Leur grand atout est de pouvoir équiper cette motorisation de dérailleurs Nexus, permettant de changer les vitesses à l’arrêt. Leur principal défaut est que, le plus souvent, il va être associé à des capteurs de rotation qui le rendent brusque et la position du moteur dans la roue avant n’est pas optimale pour un bon contrôle du vélo. La réactivité est mauvaise, toujours à cause des capteurs de rotations. Gros avantage : la vitesse est lissée à 25 km/h.

Le moteur pédalier (ou central) apporte la puissance « directement » dans le pédalier, il va souvent être associé à des capteurs de couple. Très agréable en sensations, il profite, et est pénalisé par le changement des vitesses. Cette motorisation est très intuitive, capable de sentir vos moindres hésitations, le rendant rassurant et très contrôlable à faible vitesse. Ils ont une bonne réactivités et sont très appréciés quand le vélo est chargé, ou lorsqu’il tire une remorque. Légers ils sont souvent très fiables et peuvent être équipés d’un changement de vitesse Nexus. Pour plus d’informations, vous pouvez lire l’article Quel est le meilleur moteur central pour un vélo électrique ?

En revanche ils ne lissent pas correctement la vitesse et lorsque vous êtes fatigués l’assistance le ressent, la puissance moindre effectuée sur les pédales influe sur la puissance de l’assistance.

Enfin un bridage est effectué afin de préserver la mécanique du vélo. Il varie selon le type de dérailleurs.

C’est une motorisation qui est bonne sur tout type de vélos.

Le moteur arrière : Positionné idéalement sur le vélo, ils peuvent s’exprimer avec toute leur puissance sans compromettre ni la tenue de route ni la mécanique du vélo. Ils sont associés à des capteurs de couple ou de rotation mais qui ont, en principe, un comportement puissant très adapté aux vélos sportifs.

Seul regret l’impossibilité de le coupler à un moyeu Nexus.

 Le contrôleur

Le contrôleur situé entre le moteur et la batterie, distribue l’énergie selon la demande. Comme le calculateur de votre voiture, il analyse les données des capteurs, qu’il superpose avec des profils de comportement. Il enverra, dans ce cas, l’électricité au bon moment d’une manière dosée, tout en préservant les moteurs. C’est la véritable intelligence du vélo. Sur certaine motorisation, ce programme représente un prix important du vélo. Il influx énormément sur la puissance ,le ressenti, et la consommation du vélo. Tableau des assistance..

La  console

La console est une interface homme machine (dispositif par lequel vous communiquez avec l’assistance). Certains la voudrons épurée, d’autres en couleur et tactile. Chaque constructeurs à sa philosophie, d’autres comme Panasonic, propose plusieurs systèmes aux constructeurs, à  eux de choisir.

 

Les batteries

Voltage et ampérage, voilà les deux facteurs qui, multipliés entre eux, vous donne le Wh :la capacité de votre batterie. Actuellement il faut acheter des batteries lithium, mais il en existe 3 sortes.

-lithium-métal : à éviter car instable

-lithium-ion cobalt, manganèse, phosphate : même combat

-lithium-ion polymère : beaucoup plus fiable mais plus cher

 

Autonomie

Nous ferons sans doute un article que sur l’autonomie car beaucoup de facteurs entrent en jeu. Le poids de l’utilisateur, le poids du vélo, etc. Représentant souvent 20% du poids total du véhicule, le poids de l’utilisateur est un facteur important, tout comme la prise au vent, le type de pneu, l’inertie, type de terrain, dénivelé, stop & go, attaque de pédale et niveau d’assistance. Mais dans des conditions difficiles n’hésitez pas à diviser par deux l’autonomie affichée par le constructeur. Afin d’être sur de rentrer chez vous, prévoyez large.

consomation

Choisir votre Taille

La taille du cadre dépend de votre entre-jambe vous devez vous aider de ce tableau en cas de doute

taille-du-velo

 

Livraison : vous pouvez acheter par correspondance vos vélos, mais assurez-vous qu’ils soient prêt à rouler, testez afin de ne pas avoir de mauvaises surprises, car la plupart des vendeurs vous les font parvenir directement sans avoir ouvert le carton, donc en « kit ».

 

2 thoughts on “Choisir son Vélo électrique par Denis

    1. Véloactif Post author

      Bonjour,
      Madame Lardellier,

      Nous avons différentes tailles et sur certains modèles, nous pouvons commander des tailles spécialement adaptées pour vous. N’hésitez pas à nous contacter au 09 81 12 21 16 afin d’obtenir plus de renseignements.

      Merci,
      Respectueusement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>